Une influence pour la démocratie

L’Europe peut souffler. Les Pays-Bas ont déjoué tous les pronostics : le parti populaire libéral et démocrate (VVD) n’a perdu que 9 sièges au final. Cette élection était attendues, car pour les experts, elle était censée être le baromètre de l’ampleur de l’extrême-droite en Europe. Et les résultats ne sont pas aussi terribles que ce que prédisaient les sondages ! Oui, mais pourquoi ? La semaine dernière, j’ai assisté à un incentive en Islande où nous avons parlé de cette progression du populisme en Europe. La plupart de mes collègues pensaient que personne n’était en mesure de la stopper. Avec l’exploit de Trump, il leur semblait fatal que cette tendance se répande partout en Europe. Mais je n’étais pas convaincu : pour moi, le couplet populiste peut se borner aux pays américains et anglais et être encore bloqué en Europe. Les élections hollandaises sont intéressantes, parce qu’elles dévoilent une fois encore l’incompétence des sondages à présager les événements. Ces derniers prophétisaient au parti de Geert Wilders un score qui ne s’est pas vérifié ! Seulement, juger qu’ils sont inutiles serait à l’évidence faire l’impasse sur un point décisif : les prédictions ont eu une incidence sur l’élection. Ils ont poussé les néerlandais vers les urnes. Les sondages ne se résument pas à un baromètre. On sait maintenant que le seul fait d’examiner un élément agit sur son activité. C’est identique dans le domaine politique : les sondages sont susceptibles de transformer le vote des individus. C’est pour cela que les sondages sont inaptes à prévoir l’issue d’un scrutin : les résultats populistes qu’ils prévoient ont tendance à rassembler les citoyens qui ne veulent en aucun cas d’un tel résultat. En espérant que l’élection néerlandaise est un indicateur du prochain scrutin présidentiel en France. Au fait, j’ai été séduit par cet incentive à Reykjavik. Si vous ne connaissez pas, il serait peut-être temps. Voici le site de l’agence qui s’est occupée de nous, si vous voulez avoir une petite idée.Encore plus d’information sur voyage en Islande en cliquant sur le site internet de l’organisateur.