Primaire de la gauche : Macron, le problème de l'attrape-tout

La légitimité des urnes contre celle des sondages. Emmanuel Macron multiplie les sorties médiatiques durant les débats de la primaire de la gauche. Une stratégie de brouillage qui a culminé, jeudi, avec une conférence de presse au cours de laquelle il a réaffirmé qu’il ne passerait aucun accord avec le vainqueur de la primaire de la gauche. Naturellement, le soir même, sur France 2, les sept candidats ont été interrogés sur l’attitude à adopter vis-à-vis de l’ancien ministre de l’Économie. Ce fut l’un des rares moments d’unanimité de cette longue soirée.

Benoît Hamon, interrogé en premie…