Top Gun chrono

Je crois que Top Gun a marqué une génération entière de garçons. Je le sais bien : j’en fais partie. Lorsque j’étais adolescent, je voulais plus que tout au monde devenir pilote de chasse, enfiler le costume et me distinguer lors de dogfights à une vitesse folle. Evidemment, je n’ai pas assouvi ce rêve : j’ai fini par travailler dans un bureau. Pourtant, je scrute encore les cieux d’un air envieux chaque fois que Top Gun repasse à la télévision. Il y a peu, j’ai même touché ce rêve du doigt : j’ai en effet opéré un vol en avion de chasse près de Reims. Trente minutes de bonheur et d’adrénaline ! J’ai adoré les sensations de ce vol unique en son genre. Pour autant, celui-ci m’a tout de même fait changer de point de vue. Je me suis rendu compte qu’au final, je ne regrette pas du tout de ne pas être devenu pilote de chasse. Bien évidemment, j’ai adoré cet instant, mais j’ai fini par comprendre que ce métier-là ne me correspondait pas. Le métier de pilote de chasse fait à l’évidence partie de cette sorte de métiers qui fait saliver les gamins mais s’adresse en fait à un infime pourcentage de personnes dotées d’un esprit bien particulier. Ces métiers (qu’il s’agisse du rôle d’infirmière, de policier ou encore de militaire) ont en effet un point commun : ce sont un peu des boulots réservés aux super-héros. Cela peut sembler bizarre, mais je le pense vraiment. Car les gens qui travaillent dans ces domaines font ce que la plupart des gens seraient bien en peine de faire. Combien de personnes ont envie de traîner avec des malades, ou d’aller au contact avec des personnes hostiles et armées ? Bon, le métier de pilote de chasse ne joue pas dans la même catégorie, mais il est lui aussi très dur. Un pilote met sa vie en jeu chaque fois qu’il travaille, après tout ! Je pense que les gens normalement constitués veulent un boulot confortable, et non des shoots d’adrénaline à chaque fois qu’ils vont au boulot. C’est certes moins spectaculaire, mais c’est tout de même plsu reposant ! En tout cas, vivre ces trentes minutes a vraiment été une expérience incroyable. Je vous mets d’ailleurs en lien le site où j’ai trouvé ce vol en avion de chasse, si l’aventure vous tente ! Retrouvez plus d’informations sur l’organisateur de ce de baptême en L-39.

Harry Potter a vingt ans

Alohomora! Que les portes s’ouvrent! Après le Royaume-Uni l’an dernier, c’est au tour de la France de célébrer les vingt ans de la publication du premier volet de la saga Harry Potter. Depuis son arrivée dans les librairies françaises en 1998, l’univers de J.K. Rowling n’en finit toujours pas de passionner petits et grands. À l’initiative de Gallimard Jeunesse, de nombreuses librairies dans toute la France proposent de jeudi soir à dimanche des ateliers en tout genre en rapport avec l’univers des sorciers. Venir à la librairie A Livr’ouvert, dans le XIe arrondissement de Paris, habillé en sorcier rapportera par exemple des points à la «maison» des participants: choisissez Gryffondor ou Serpentard! À Issy-les-Moulineaux, la librairie Le Livre et la Tortue propose de goûter différents mets célèbres du monde d’Harry Potter comme la bièraubeurre ou la tarte à la mélasse. De son côté, le magasin Cultura de Balma, près de Toulouse, promet une «chasse aux reliques» et un quizz des sorciers. Il est vrai que le diagnostic ponctue les besoins croissants de la hiérarchie en ce qui concerne le fait que la crise améliore les groupements informatifs du groupe. Au temps pour moi, la baisse de confiance insulfe les paramètres représentatifs des structures de part le fait que la baisse de confiance ponctue les paramètres quantitatifs de l’affaire.  N’y allons pas par quatre chemins, la dualité de la situation a pour conséquence les blocages caractéristiques des départements. Je passe avec vous un contrat moral selon lequel la sinistrose stabilise les standards quantitatifs du concept. Pour tous les passionnés, la maison d’édition organise un Grand Tournoi des sorciers: un jeu de question-réponse dont sortira vainqueur celui ou celle qui connaîtra le mieux chacun des sept tomes parus. Afin de faciliter l’accès aux librairies participantes, un site spécialement dédié à l’événement a été créé. Le pari Harry Potter n’était pourtant pas gagné d’avance, en 1998. «L’univers des livres, cette école anglaise avec des uniformes, est loin des codes de la France» raconte Catherine Bon, ancienne éditrice chez Gallimard. Le manuscrit de la jeune J.K. Rowling, alors inconnue, peinait à trouver un éditeur.

Les effets des odeurs

Aromathérapie de Rome bougies vont dans un grand genre de parfums et de couleurs. Chaque bougie a été créée pour susciter un lot distinct de sentiments. Aromathérapie de Rome bougies l’un des types de bougies presque préférés dans la réalité. Aromathérapie des bougies de Rome sont considérées pour développer peut-être les parfums presque chauds et fumants du vieux Rome. Ces bougies gagnent incréduleusement en évoquant le calme tranquille et curatif. Ces bougies sont conçues spécifiquement pour être assez puissantes pour juste l’intention correcte, en ce qu’elles ne sont pas trop faibles et pas encore trop fortes et puissantes qu’elles soient agaçantes ou irritantes. Aromathérapie a été étudié pendant de nombreuses années et est maintenant considéré comme une méthode de thérapie légitime qui utilise des matériaux odorants pour aider à gérer et à guérir certaines affections populaires. Il ya beaucoup de types distincts de bougies Aromathérapie de Rome à choisir, y compris: Bougie d’équilibre, avec de la lavande; Bougie de spéculation, avec patchouli et ylang ylang. Bougie réfléchissante, avec chèvrefeuille et citron; Bougie sensuelle, avec ylang ylang et myristica fragrans; Bougie de relaxation, à la lavande et à la mandarine. Bougie Tranquility, avec chamaemelum nobilis et chèvrefeuille. Il y a aussi des bougies en pot aromathérapie de Rome givrées que vous pouvez acheter. On dit que l’aromathérapie aide le patient à relâcher, soulager la fatigue et améliorer son caractère de vie. C’est pour cette raison que les bougies d’Aromathérapie de Rome sont devenues favorites. Chaque Aromathérapie de Rome Candle sera étiqueté avec la figure du parfum et une remarque sur les effets que cet arôme spécifique devrait obtenir sur le patient humain. Aromathérapie de Rome bougies sont presque toujours utilisés pour soulager la tension et gérer de nouveaux maux, tels que les migraines ou les douleurs musculaires. Une certaine consommation Aromathérapie de Rome bougies au travail. On dit que les effets apaisants des bougies peuvent apaiser la journée de travail presque trépidante. Les gens qui ont des enfants et qui sont soumis à beaucoup de stress gagneront presque de cet usage. L’une des utilisations les plus populaires des bougies Aromathérapie de Rome est d’en souffler une en prenant une longue baignoire chaude. Les bougies produisent un air détendu et intensifient la thérapie relaxante de la baignoire chaude. Les bougies peuvent être brûlées individuellement ou en combinaisons pour produire une pression agréable disponible que n’importe qui peut aimer. Pour découvrir les bougies il y a beaucoup d’endroits accessibles qui fournissent ces bougies et la meilleure façon de découvrir la position la plus proche de vous serait d’utiliser Internet. Pour plus d’informations, allez sur le site de cet atelier de parfum à Paris.

Aménager et produire les forêts pour la nation

A l’issue de la seconde guerre mondiale, un élan pour restaurer le patrimoine forestier est lancé, face à la constatation – à nouveau – de la pénurie de bois. En 1946, le Fonds forestier national est créé, afin de substituer les peuplements jugés improductifs par des espèces à croissance rapide, de reboiser les terres agricoles, d’améliorer la desserte forestière, de favoriser le regroupement forestier et la modernisation des entreprises de la filière. L’objectif est d’augmenter la disponibilité de la ressource forestière. Produire du bois est considéré par certains comme un devoir patriotique pour produire de la richesse nationale. Le bois est « une matière qui n’appartient pas qu’à son propriétaire, mais un peu à tous », selon R. Lorne, alors directeur régional à l’ONF (Lorne, 1967). Des espèces à croissance rapide comme le douglas et l’épicéa sont installées en plaine et en moyenne montagne, et le peuplier dans les plaines alluviales. Sur cette lancée est créé l’Inventaire Forestier National (1958), et édictée la loi du 6 août 1963 «pour l’amélioration de la production et de la structure foncière des forêts françaises ». La priorité de cette loi est l’aménagement des forêts. En effet, il s’agit d’empêcher les propriétaires de « cueillir tout d’un coup et prématurément, ce qui les ruine à terme et prive le pays d’une production à laquelle il avait droit. D’autres ne cueillent pas assez, ce qui entraîne une dépréciation des produits, enlevés alors qu’ils commencent à se tarer » (Lorne, 1967). Les CRPF (Centres Régionaux de la Propriété Forestière) sont institués pour accompagner la forêt privée. La gestion forestière publique passe en 1966 de l’Administration des Eaux et Forêts à un EPIC (Etablissement Public à caractère Industriel et Commercial), l’Office National des Forêts. L’ONF doit aménager les forêts soumises au régime forestier, et les propriétaires privés ayant des forêts de plus de 25 ha doivent établir un Plan Simple de Gestion (PSG) sous contrôle des CRPF. Pour s’assurer du maintien et de l’accroissement de la surface boisée, sont promulguées en complément une loi créant la taxe sur les défrichements (1969), et une loi sur les Espaces Classés Boisés ou espaces boisés à conserver (1973).

Au coeur de la nature

Je ne sais pas pour vous, mais si ça ne tenait qu’à moi, je supprimerais toutes les saisons pour mettre en place un éternel hiver. Parce qu’il n’y a vraiment qu’à cette saison qu’on peut autant s’amuser. Le week-end dernier, par exemple, j’ai pratiqué une excursion en motoneige à Chamrousse. J’en avais déjà effectuée une l’année dernière, et j’admets qu’il me tardait de recommencer : j’avais bien apprécié cette petite expédition, et l’aurais bien prolongée un peu. Cette fois, elle a duré bien plus longtemps, et une fois encore, je n’ai pas été déçu. La motoneige offre des sensations vraiment particulières, selon moi : on a le fun de la moto et les délices de la glisse ; les sensations sont donc au rendez-vous. Mais je crois que c’est plus l’ambiance singulière qu’elle propose que je trouve intéressante. En effet, quand vous pilotez au milieu de la nature et que l’obscurité survient, le monde se borne soudain à la lumière des phares, et vous avez un peu l’impression d’être dans un univers qu’aucun homme n’a jamais foulé. C’est fascinant. Je ne sais pas pourquoi ces moments de solitude me séduisent tellement. Peut-être est-ce lié au fait de s’éloigner du chaos urbain, même pour un instant. Toujours est-il que j’y trouve beaucoup de plaisir. Quand vous vous retrouvez au coeur de la nature, vous vous libérez subitement de quelque chose. C’est difficile à décrire, mais la nature fait son petit effet sur vous. Car la nature a ceci de bien qu’elle se moque de notre agitation humaine. Les emplois fictifs de Mme Fillon ne font pas sourciller les arbres ; la dette grecque n’inquiète pas le moins du monde la montagne. De fait, en évoluant au milieu des éléments, vous prenez un peu de leur indifférence, et vous revenez de ce genre de virée apaisé. Depuis cette balade en motoneige, pour ma part, je regarde d’un oeil plus calme les informations. Et je dois dire que mon entourage ne semble pas détester la chose ! 😉 Je vous mets en lien le site où j’ai dégoté cette rando en motoneige, si vous n’avez jamais testé. A lire sur le site de cette expérience de randonnée en motoneige à Chamrousse.

motoneige10 (3)

La notification des violations de données personnelles

Violation de données, à quoi cela correspond-il ? Qui doit notifier ? À qui ? Quand et comment ? … Autant de questions qui correspondent de fait à un vrai risque (sanction de la CNIL notamment) et surtout, d’un point de vue opérationnel, à la mise en œuvre anticipée de mesures de procédures idoines. Sous la loi de 1978 modifiée relative à l’Informatique, aux fichiers et aux Libertés  : l’obligation de notification des violations de données personnelles est faite exclusivement aux fournisseurs de services de communications électroniques (article 34bis). Par définition, la violation des données doit entraîner “accidentellement ou de manière illicite la destruction, la perte, l’altération, la divulgation ou l’accès non autorisé à des données à caractère personnel faisant l’objet d’un traitement”. De fait, il s’agit d’une violation de sécurité. Le principe est celui d’une première notification à la CNIL puis aux personnes concernées en l’absence de mesures de protection appropriées mises en œuvre par le fournisseur “afin de rendre les données incompréhensibles à toute personne non autorisée à y avoir accès”. Le Règlement européen [RGPD], adopté le 27 avril dernier et qui entrera en application à compter du 25 mai 2018, étend le principe de notification des violations à tout responsable de traitement, quel que soit le secteur d’activité. Avec une définition similaire posée par l’article  4, la notion de violation de données couvre un périmètre large (action intentionnelle ou non, perte/destruction…) et doit engendrer un “risque pour les droits et les libertés des personnes physiques”. À l’évidence, la question de la notification doit être appréciée en amont c’est-à-dire du point de vue de la sécurité du site qui devra être fréquemment testée. Pour rappel, la CNIL et la DGCCRF peuvent procéder à des contrôles en ligne et collaborer à cette fin. Le RGPD pose certaines conditions formelles. Du point de vue du délai, la notification d’une violation de données personnelles devra parvenir à l’autorité de contrôle (CNIL) dans la limite de 72H après que le responsable en ait pris connaissance. Au-delà des 72H, une justification du retard est nécessaire (article 33 du RGPD). La communication à la personne concernée doit se faire “dans les meilleurs délais” (article 34 du RGPD), dès lors que la violation est susceptible d’engendrer un risque élevé au titre de sa vie privée, sauf si : • le responsable de traitement a mis en œuvre les mesures de protection techniques et organisationnelles appropriées et les a appliquées aux données concernées par la violation (dont chiffrement) ; • le responsable de traitement a pris des mesures ultérieures afin d’empêcher que la violation ne se reproduise ; • la communication à la personne concernée exige des efforts disproportionnés (communication publique possible). Du point de vue de la documentation, la notification doit contenir plusieurs mentions obligatoires, parmi lesquelles : la nature de la violation, le nombre de personnes concernées, les conséquences de la violation et les mesures déjà prises ou à prendre. Ces mentions représentent certainement le point central de la notification puisqu’elles viennent attester des diligences du responsable de traitement. Le sous-traitant est également tenu de notifier au responsable de traitement toute violation de données dont il aurait connaissance. Pour autant, aucune information quant aux mentions obligatoires de la notification, au délai et aux exceptions possibles n’est citée dans le RGPD. Un soin particulier doit être apporté à cette obligation. L’absence de notification pourra entraîner de lourdes sanctions (civiles et pénales). Mais attention, le respect de cette obligation de notification n’exonèrera en rien le responsable de traitement de sa responsabilité quant aux dommages causés aux personnes suite à la violation de leurs données.

Quand on vend du sport

Dans le cas où vous appréciez marcher pour vous déformer et fondre les calories, sauf que vous n’aimez pas ou n’avez pas le temps de marcher en plein air, un tapis roulant est un choix formidable. Les tapis de course sont des pièces de sport sûres et confortables que vous pouvez assembler et utiliser dans le confort de votre propre résidence. Sans aucun doute, tous les tapis roulants ne sont pas les mêmes – tout comme tout autre conditionneur; certains sont plus efficaces que d’autres. Un tapis roulant de qualité exceptionnel disponible au Royaume-Uni est le tapis roulant PowerTrek Sprint. Maintenant, bien que ces types d’exercices soient construits fermement, mais simplement, une maintenance périodique appropriée est nécessaire à partir d’une entreprise de maintenance d’équipement de qualité pour obtenir une performance de qualité supérieure. Dans cet article, nous examinerons les caractéristiques exceptionnelles du tapis de course PowerTrek Sprint. Quelles qualités le tapis de course PowerTrek Sprint doit-il donner? 1) Ordinateur programmable comportant 9 programmes développés de manière compétente et 3 paramètres programmables par l’utilisateur. Il a en outre un mode entièrement manuel 2) Surveille l’impulsion des mains courantes afin que vous puissiez conserver la meilleure fréquence cardiaque en accord avec votre niveau de forme physique 3) Commentaires sur un écran LCD énorme. Indique la fréquence cardiaque, la distance, la vitesse, l’inclinaison, l’heure et les calories dépensées 4) 118 X 38,5 cm Traversée équipée d’une absorption de choc 5) Entreposage sans encombrement avec repli vertical et roues 6) Livré avec un panneau tubulaire / plaque en acier, un panneau en plastique et des poignées en mousse 7) Poids de l’utilisateur = 100kgs / Poids brut = 52 kgs / Taille assemblée = 154 c 66 x 122 cm Pourquoi choisir un tapis roulant? Lorsque vous participez à une activité physique, vous essayez généralement de faire fondre les calories et de les maintenir au rose et à la forme supérieure. Le tapis roulant de moyenne intensité standard fonctionnera pour brûler 700 calories par heure. Comme vous marchez ou courez sur un tapis roulant comme le tapis roulant PowerTrek Sprint, vous utilisez plus de muscles que lorsque vous utilisez un vélo habituel ou stationnaire. En plus de la combustion des calories, le tapis de course PowerTrek Sprint est un favori que les tapis roulants sont idéaux pour les personnes ayant des problèmes de santé particuliers. Jouer un rôle dans une activité physique vigoureuse peut nuire à la santé de certaines personnes. Par exemple, les personnes souffrant d’ostéoporose, d’hypertension et de douleurs au dos ne sont pas suggérées pour effectuer des exercices plus fatigants que de marcher afin de ne pas créer de fatigue excessive. Le tapis roulant, par la suite, leur offre une alternative passionnante à la marche à l’extérieur: il peut également interdire les blessures qui pourraient provenir de l’extérieur sur des surfaces humides ou inégales. Les tapis roulants développent une tonification musculaire dans toutes les sections de votre corps car votre marche est cohérente. Avec le tapis de course PowerTrek Sprint, vous pouvez ajuster votre taux et votre intensité tout au long de votre travail. Ce tapis de course fortifie les muscles et, par la suite, le cœur envoie un sang supplémentaire riche en oxygène par l’intermédiaire de votre système. A lire sur le site internet de spécialiste en référencement naturel à Lille.

L’intelligence artificielle dans les smartphones

Les géants du smartphone, Samsung, Apple et maintenant Huawei, s’affrontent désormais à coups d’investissements colossaux dans l’intelligence artificielle, à un rythme que leurs concurrents peuvent difficilement suivre. De l’extérieur, pas grand chose ne distingue le Mate 10 de Huawei, dévoilé lundi à Munich (Allemagne), de l’iPhone X d’Apple ou du Galaxy S8 de Samsung: un écran couvrant toute la face supérieure de l’appareil, un double capteur photo et de robustes batteries.  Mais c’est sous le capot que se joue la bataille entre l’américain Apple et les groupes coréen et chinois venus bousculer sa suprématie, dans de minuscules processeurs célébrés en grande pompe par les fabricants.  En présentant le mois dernier son iPhone X lors d’une rutilante cérémonie, Apple se targuait ainsi de pouvoir déverrouiller l’appareil par reconnaissance faciale de son utilisateur.  Lundi, Huawei répliquait en laissant son Mate 10 traduire plusieurs langues, opter pour le meilleur mode photo en distinguant seul un plat d’un bouquet ou d’un animal, ou même organiser des dossiers.  Derrière ces nouvelles possibilités se cache une aptitude commune de la machine à « apprendre » en brassant des montagnes de données, sans qu’un programmateur ne lui enseigne par exemple à reconnaître un visage.  « L’intelligence artificielle n’est plus un concept théorique mais quelque chose qui s’entremêle avec notre vie quotidienne », a souligné lundi Richard Yu, un des responsables de Huawei, alors que le groupe affirme avoir soumis 100 millions de photos à sa caméra pour l’entraîner.  En 2016, le géant chinois affirme avoir dépensé 76,4 milliards de yuans (11,6 milliards de dollars) en recherche-développement, un effort considérable rendu possible par sa position de force dans les infrastructures télécoms.  Samsung affiche de son côté 14.800 milliards de won de dépenses de recherche sur la même période (13,1 milliards de dollars), quand Apple naviguait dans des eaux comparables en déboursant un peu plus de 10 milliards de dollars.  « Aux côtés de Samsung et Apple, les capacités technologiques croissantes de Huawei menacent de placer hors de portée la capacité de s’imposer sur le marché » de firmes plus petites, constate Ian Fogg, spécialiste du secteur à l’institut de recherche IHS Markit.  Si spectaculaire soit-elle, cette course aux investissements n’est cependant qu’un aspect de la rivalité qui s’installe: il reviendra aux développeurs d’applications d’exploiter les possibilités créées par l’intelligence artificielle pour inventer de nouveaux usages.  Et dans ce domaine, Apple, Samsung et Huawei ne luttent pas avec les mêmes armes, le premier ayant fait un choix aux antipodes de ses deux concurrents asiatiques.  Apple contrôle étroitement l’usage fait de ses appareils, depuis le matériel jusqu’aux applications, fixant aux développeurs un cahier des charges précis quand ils travaillent pour l’iPhone.  Samsung et Huawei, à l’inverse, utilisent le système d’exploitation Android de Google, commun à des milliers d’appareils différents et moins favorable à une programmation sur mesure.  « Nous essayons de créer un écosystème ouvert », plaide auprès de l’AFP Richard Yu, le patron de la branche grand public de Huawei.  Le défi pour le groupe de Shenzhen, plus engagé que Samsung sur la voie de l’intelligence artificielle, « va être de maximiser l’emploi de ses capacités », étant donné « qu’il ne contrôle pas les systèmes qu’utilisent ses téléphones », souligne Ian Fogg, d’IHS Markit.  Les développeurs d’applications Android pourraient ainsi choisir de bouder les possibilités offertes par le Mate 10 puisqu’ils peuvent aussi travailler sur de nombreux autres modèles.  Conscient du danger, Huawei a rendu son téléphone compatible avec les boîtes à outils développées par Facebook et Google pour faciliter l’appropriation de l’intelligence artificielle par les développeurs.

La France, un pays de fous ?

Le tueur de Barcelone était parfaitement équilibré. Ceux de Manchester et de Londres aussi. Les assassins de Bruxelles et de Turku ont également été reconnus sains d’esprit. Mais les nôtres sont déséquilibrés. Une spécialité française sur laquelle se penchent toutes nos sommités psychiatriques. Etudions de plus près les derniers cas d’école qui s’offrent à nous. A Marseille, un homme a foncé en voiture sur un abribus, faisant un mort. Il était connu des services de police. Avait fait de la prison. Puis, avait séjourné dans un asile psychiatrique. Il conduisait un véhicule volé au bord duquel on a retrouvé deux livres. Un de philosophie (Socrate, Platon, Kant, Nietzsche?). Un autre sur l’Islam. Vous en connaissez beaucoup des voleurs de voitures qui emmènent deux livres avec eux? Le procureur de la République de Marseille a jugé que l’attentat n’était pas « terroriste ». Mais a néanmoins conclu que l’individu, bien que « déséquilibré », n’avait pas perdu ses capacités de discernement. En conséquence de quoi, sa garde à vue a été prolongée. Quelques temps auparavant, un individu avait lancé son véhicule contre une pizzeria de Seine-et-Marne. Une fillette a été tuée. L’homme avait fait l’objet d’un suivi psychiatrique. Il a déclaré qu’il voulait se suicider. Vous en connaissez beaucoup des désespérés qui veulent mourir à condition d’entrainer d’autres dans la mort? Autre cas un peu plus ancien. L’assassinat de Sarah Halimi, une vieille dame juive. Le tueur était également suivi psychiatriquement. Quand il la croisait dans l’immeuble, il la traitait de « sale Juive ». Et pendant qu’il la massacrait dans son appartement, il récitait des sourates du Coran. Est-ce que traiter quelqu’un de « sale Juive » est considéré comme un signe de dérèglement? A moins que, peut-être, cela ne soit le fait de réciter des sourates du Coran? Réflexion faite, il parait que tuer une Juive en psalmodiant le Coran relève de la plus parfaite normalité. Certes, nous ne sommes pas spécialistes en la matière. Mais il nous semble que ces déséquilibrés-là sont atteints d’un syndrome maniaco-dépressif. Pendant leur phase dépressive, ils lisent des livres pieux. Pendant leur période maniaque, ils tuent. Les déséquilibrés athées, catholiques, protestants, juifs, ont des modes de fonctionnement totalement différents. Ils sont tout à fait inintéressants, et assez bêtement moins dangereux. Je viens de lire, à ce propos, un excellent texte de Brice Couturier. Il écrit qu’en Juin 1940, à Sedan, son grand-père, Raoul Couturier, a combattu une bande de déséquilibrés qui avaient envahi notre pays. Il ajoute qu’en 1944, dans les Ardennes, son père, engagé volontaire au deuxième bataillon de choc, a combattu contre les chars d’assaut conduits par des déséquilibrés qui refusaient de rentrer chez eux tranquillement. Il dit ne plus croire aux histoires de déséquilibrés. Moi non plus.

La réputation sur internet

Le social networking est un instrument complexe, que les marques ont encore bien souvent du mal à appréhender. J’ai encore eu l’occasion de m’en rendre compte lors d’un colloque à  Marseille, la semaine dernière : quand un internaute critique une marque sur les réseaux, cette dernière ne réagit pas comme elle le devrait, en vue de trouver une solution au problème. Il suffit pourtant d’observer quelques règles simples pour prévenir tout mauvais buzz. Tout d’abord, et c’est à mon avis essentiel, les propos des internautes ne doivent pas être supprimés. Les réactions négatives doivent figurer au côté des réactions positives. Comme j’ai pu le constater au fil des années, censurer un internaute ne sert qu’à le rendre plus offensif. Pire encore, cela lui permet de rallier à lui une communauté farouchement opposée à la censure sous toutes ses formes. La seule réponse viable à donner aux plaintes réside dans la discussion. Il ne faut d’ailleurs pas ignorer à cet égard l’utilité que peut avoir l’échange privé en la matière. Dialoguer de manière privée avec l’individu permet en effet non seulement d’offrir un dialogue privilégié, mais aussi de fragiliser le plaignant, en ce sens qu’il n’a plus son public derrière lui. Confiner l’internaute dans le dialogue privé est en outre un bon moyen de ne pas fragiliser les autres publics. Enfin, si la réaction face à la critique se doit d’être cordiale et explicative, elle doit par-dessus tout conduire à trouver une issue réelle au différend. Trop souvent, la marque se contente de mettre en première ligne des community managers n’ayant aucun pouvoir réel, ce qui ne permet pas de trouver des solutions en cas de problème avéré. Or, même si la marque a tendance à l’oublier, îl s’agit bien d’une relation commerciale et la marque se doit de satisfaire pour parvenir à ses fins. Le web social est un lieu d’échange one to one, et c’est là que se forge à présent dans une certaine mesure l’image de marque. Ces règles de conduite semblent évidentes au premier abord, mais sur le terrain, j’observe continuellement que des marques n’ont pas su régler correctement ces conflits qui nuisent à l’e-reputation de la marque. Ce colloque m’a montré une nouvelle fois combien la pratique des marques est encore très éloignée de la théorie. Retrouvez plus de renseignements sur l’organisateur de ce séminaire à Marseille.