Expérience inoubliable: de la voltige aérienne

Dans une compétition de voltige, chaque initiale est nécessaire pour parcourir un certain nombre de séries de statistiques de voltige, qui peuvent être notées par le biais d’un jury. Dans les championnats internationaux FAI, la série ainsi que les numéros qu’ils contiennent sont prescrits par la FAI. Ceci s’applique à tous les concours de voltige sanctionnés par la FAI. Les pilotes d’avion exécutent leurs séquences à l’intérieur du «package de voltige», un cube imaginaire de l’espace aérien quel que soit le côté qui détermine 1 000 mètres (3 300 pieds), avec une restriction de sécurité minimale minimale en dessous de laquelle les pilotes ne peuvent pas voler. Des frais et pénalités sont imposés pour les envolées en plein air ou en dessous de ces limites. Un aviateur est censé exécuter chaque série de manière appropriée, correcte et précise, et des sanctions supplémentaires sont examinées lorsqu’un problème survient. Les tournois FAI visent généralement à examiner les pilotes en lice avec de nombreuses séquences différentes, qui peuvent inclure un obligatoire reconnu (déclaré et employé à l’avance), plusieurs éléments obligatoires inconnus (pilotés sans exercice), ainsi que plusieurs séries de freestyle, voltige aérienne que chaque pilote peut éventuellement styliser séparément à l’intérieur de limitations particulières. À cette fin, les manœuvres de voltige sont codifiées dans la brochure de voltige FAI mondialement reconnue, ce qui confère un avantage ponctuel à chaque manœuvre. Ces manœuvres fondamentales peuvent être exécutées par elles-mêmes (par exemple, un seul rouleau droit) ou peuvent être collectées en nombres complexes qui contiennent plusieurs manœuvres (par exemple, une conversion de décrochage peut commencer par un roulement de haut en bas de cinquante pour cent autour de la ligne de mise à l’échelle, suivi par la rotation de calage-transformation au sommet, accompagnée d’un autre demi-roulis dans la ligne descendante). Dans la deuxième situation d’option, les idéaux de but des manœuvres d’élément sont supplémentaires les uns avec les autres pour créer le coefficient d’émission (élément K) dans la forme de mélange. Chaque juge attribue une note de 10 à 10 (10 devenant parfait) pour chaque forme de la série, ainsi qu’un rapport est obtenu en multipliant l’aspect K de la forme avec cette étiquette. Pourvu du nombre de compétitions susceptibles de défier un championnat Planet Aerobatic (peut-être 100), en plus de la quantité de séries à piloter (3 ou 4 par pilote) et de la nécessité de permettre des ralentissements climatiques, un délai de 2 semaines doit être affecté à la réalisation d’un tournoi communautaire moderne. Pour cette raison, le format de fichier ne parvient pas facilement à offrir seul l’intérêt des spectateurs, indépendamment de la fine technique des artistes interprètes et de la beauté de l’avion qu’ils pilotent. De nombreuses tentatives ont été faites pour développer des formats beaucoup plus chaleureux et conviviaux pour les spectateurs, qui consistent désormais en tournois mondiaux de conception de prix somptueux parmi un petit nombre d’aviateurs de haut niveau accueillis. Alors qu’aux championnats FAI, le classement des personnes n’est généralement pas publié tant que la séquence appropriée n’a pas été complétée par tous les aviateurs, il y a maintenant des tournois où les juges détiennent des cartes montrant leurs représentants parce qu’ils sont assignés. Étant donné que les séquences de compétition de ce type de tirages au sort sont beaucoup moins nombreuses et plus petites, il est en fait possible de les terminer en quelques jours. La voltige des concurrents est vraiment une activité puissante qui est certainement toujours disponible pour changer, et des améliorations continueront d’être apportées à condition que le jeu existe.